​L'Entente Raglan, comprend plusieurs chapitres, dont un visant à offrir des occasions d'emploi permanent au sein de l'entreprise et à favoriser le développement individuel des compétences des Inuits, mais également le développement économique de l'ensemble du Nunavik.

Afin de répondre à cet objectif, Mine Raglan a implanté, en 2008, son programme Tamatumani – qui signifie « second départ » en inuktitut – qui prévoit diverses initiatives à l'intention de l'ensemble des employés et des entrepreneurs, et ce, afin d'attirer et de retenir en emploi le plus grand nombre possible d'employés inuits.

En effet, Tamatumani vise, entre autres, à créer des postes pour le personnel inuit et à favoriser une meilleure intégration au travail. La formation se fait par des programmes de durée variable et par une équipe dédiée favorisant l'acquisition des compétences nécessaires à la progression des employés inuits au sein de l'organisation. En plus de la formation technique, une formation sur les compétences essentielles est offerte aux employés inuits, toujours via Tamatumani. L'intégration des nouveaux employés inuits est aussi soutenue par un programme de transition au travail. Des modules de formation sont offerts sur des thématiques qui préparent les employés inuits à comprendre les attentes de la compagnie à leur égard. Ces modules sont offerts tant aux nouveaux employés inuits de Mine Raglan qu'à ceux des entrepreneurs.

À l'égard de l'ensemble des employés, Tamatumani met en œuvre diverses initiatives favorisant l'harmonisation des cultures au sein de l'organisation. Des activités de formation ou encore d'animation sont offertes tant aux superviseurs qu'aux employés. Tamatumani soutient également les services désireux de favoriser l'embauche inuite au sein de leur équipe. Pour ce faire, un centre d'emploi inuit a été mis sur pied.