​Toujours dans l'objectif d'améliorer ses bonnes pratiques en matière d'environnement et de continuer à être un pionnier dans le secteur du développement durable, Mine Raglan a mis sur pied le projet de surveillance des glaces.

En collaborant étroitement avec les communautés et les gouvernements locaux, Mine Raglan souhaite trouver une solution qui sécuriserait les expéditions sur les glaces de mer devenues dangereuses en raison des changements climatiques. Effectivement, les changements climatiques complexifient la possibilité de mesurer l'épaisseur des glaces enclenchant de potentiels incidents. Par ce projet, nous souhaitons également aider nos partenaires inuits.

Pour y parvenir, des caméras ont été installées par l'Administration régionale Kativik (ARK), l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) et le Ministère des Transports, Mobilité durable et Électrification des transports du Québec (MTMDET). Le réseau de caméras a été installé dans sept communautés du Nunavik. Ces caméras transmettent chaque heure sur le site caiman.ete.inrs.ca des photos par satellite qui permettent de vérifier s'il est possible et sécuritaire de voyager sur les glaces. Nous mesurons les glaces deux fois par année à Baie Déception, Kangiqsujuaq et Salluit.

Ce site Web est utilisé comme outil d'information pour les membres de la communauté environnante, les représentants de l'industrie et les chercheurs. Il a été conçu de manière à ce que les données soient constamment mises à jour et faciles à assimiler. Vous pouvez voir les photos des caméras ici : site web de Caméras aux infrastructures Maritimes du Nunavik (CAIMAN).

Plongez-vous dans l'univers de ce projet dans ces vidéos en français et en anglais.

* Veuillez prendre note que cette vidéo (version longue) n'est disponible qu'en anglais.