Amélie Rouleau, directrice – Affaires publiques, communications et engagement avec les communautés à Mine Raglan, est l'une des récipiendaires du prix Jeunes Leaders Canadiens du Secteur Minier CIM-Bedford 2018, qui souligne les accomplissements exceptionnels et le potentiel des jeunes chefs de file de l'exploitation minière au Canada

Le prix a été remis à Vancouver lors du gala annuel de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), le lundi 7 mai 2018.

« Recevoir ce prix illustre que l'industrie minière représente un véritable catalyseur professionnel pour un vaste éventail de domaines. C'est cette diversité qui rend notre industrie si intéressante » témoigne Amélie Rouleau.

Félicitations, Amélie!

 

À propos du ce prix

Le prix des Jeunes Leaders Canadiens du Secteur Minier CIM-Bedford soutien le développement du leadership au sein du secteur minier canadien en honorant les personnes de 39 ans et moins dotées d'un potentiel remarquable et ayant accompli des réalisations exceptionnelles.

Les candidats sont sélectionnés en fonction des critères suivants:

  • Leur performance en termes d'exécution et d'atteinte des buts et objectifs.
  • Comment ils engagent leurs collègues à différents niveaux de l'organisation, afin de les aider à se sentir des membres valorisés et respectés de l'entreprise.
  • Leur sens du travail d'équipe.
  • Leur engagement envers la responsabilité sociale de l'entreprise.

 

À propos d'Amélie Rouleau

En poste depuis 2008 à Mine Raglan, a occupé de nombreux rôles de gestion, allant de la gestion des risques à son rôle actuel de directrice – Affaires publiques, communications et engagement avec les communautés. Le portfolio d'Amélie inclut, notamment, l'amélioration des pratiques et la mise en oeuvre de standards relatifs aux relations avec les partenaires inuits, aux communications, aux relations gouvernementales et à la gouvernance.

 

Ayant grandi à Iqaluit (Nunavut, Canada), Amélie a été rapidement sensibilisée à l'importance de travailler en collaboration avec les communautés inuites pour bâtir et maintenir le permis social de la compagnie. Elle a créé un environnement où les communautés inuites ont le sentiment qu'elles ont une voix et sont engagées dans l'amélioration des pratiques opérationnelles, environnementales et sociales. Amélie a initié plusieurs changements positifs au sein du Comité Raglan, où elle agit à titre de secrétaire générale. Elle a aussi participé à la conception et à l'implantation du processus consultatif du projet Sivumut, qui assurera le futur de Mine Raglan pour les 25 prochaines années. Elle a également joué un rôle déterminant dans le renouvellement de l'engagement de l'entreprise envers l'Entente Raglan.