À Mine Raglan, diverses initiatives sont déployées chaque année afin de diminuer nos impacts sur l'environnement. L'une de ces initiatives actuellement en cours consiste à convertir nos camions miniers et nos chargeuses navettes, actuellement dotés d'un moteur Detroit Diesel, au moteur Volvo du groupe 4 (Tier 4).

 

Qu'est-ce qu'un moteur du groupe 4?

Depuis 2012, les fabricants de moteurs au Canada doivent respecter des normes plus sévères, appelées normes du groupe 4. Selon ces normes, les moteurs doivent désormais être plus efficients du point de vue énergétique afin de réduire l'impact des émissions des équipements de transport sur la qualité de l'air.

En 2017, nous avons amorcé la conversion de nos camions miniers et de nos chargeuses navettes aux moteurs du groupe 4. Concrètement, ces nouveaux moteurs permettent une économie de carburant d'environ 10 % par équipement par rapport aux moteurs des générations précédentes. Comme ces nouveaux moteurs dégagent moins d'émissions polluantes, ils permettent une diminution de l'énergie requise pour assurer la ventilation sous terre. Fait notoire, la démarche de conversion est reconnue par le programme provincial ÉcoPerformance, lequel vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique des entreprises.

Comment se déroule la conversion?

Les camions et les chargeuses sont transportés par bateau de Baie Déception à Québec, où le travail de conversion est réalisé par un contractant. Nous en profitons pour faire remettre à neuf certains mécanismes des véhicules, dont la transmission, le convertisseur de couple, le système hydraulique au complet et le cylindre.

Parallèlement, les employés du département Entretien Mines suivent des formations afin de les outiller à travailler avec ces nouveaux moteurs, qui nécessitent des techniques d'entretien différentes.

« La formation sert à apprendre comment faire l'entretien mécanique de ces nouveaux moteurs Volvo et à être en mesure de diagnostiquer les problèmes. Ces nouveaux moteurs sont plus complexes, car ils sont composés de technologies diverses, dont un système d'urée, ce qui permet de rendre le moteur moins polluant » témoigne Claude Thivierge, coordonnateur sénior – Développement sectoriel.

14 millions de dollars investis

En date d'avril 2018, trois camions miniers ont été convertis. Les travaux de conversion des équipements mobiles s'échelonneront jusqu'en 2022. Au final, ce sont 21 camions et 12 chargeuses navettes que nous aurons convertis à ce nouveau moteur. Ceci représente un investissement de plus de 14 millions de dollars réalisé dans le but de réduire notre impact sur l'environnement.